Visio-atelier d’écriture autour du journal d’Etty Hillesum – Deux mardis par mois
Plonger au cœur du journal d’Etty Hillesum, laisser résonner ses écrits… En ces temps bousculés, plus que jamais la voix d’Etty demande à être entendue, méditée, incarnée. Puis à partir … Continue reading "Visio-atelier d’écriture autour du journal d’Etty Hillesum – Deux mardis par mois"

Plonger au cœur du journal d’Etty Hillesum, laisser résonner ses écrits… En ces temps bousculés, plus que jamais la voix d’Etty demande à être entendue, méditée, incarnée.

Puis à partir d’une consigne d’écriture, plonger dans son propre chemin, accueillir comme Etty les ombres et les lumières, écouter la petite voix en soi, pour que quelque chose peu à peu en nous se transforme, nous inspire, nous guide.

« L’essentiel est d’être à l’écoute de son rythme propre et d’essayer de vivre en le respectant.
D’être à l’écoute de ce qui monte de soi.
Nos actes ne sont bien souvent qu’imitation, devoir supposé ou représentation erronée de ce que doit être un être humain.
Or, la seule vraie certitude quant à la meilleure façon de vivre et d’agir ne peut venir que des sources qui bouillonnent au plus profond de nous-même. »
(Etty Hillesum)

Etty Hillesum a écrit son journal pendant la deuxième guerre mondiale de 1941 à 1943. Ce journal a connu un immense succès dès sa publication, en 1981. À Amsterdam, en pleine seconde guerre mondiale, Etty Hillesum jeune femme juive de vingt-sept ans, libre, féministe avant l’heure et en quête d’absolu, commence à écrire son journal en 1941 au moment où elle rencontre le psychanalyste Julius Spier.

De cette relation, outre une profonde passion, naîtra pour Etty une véritable révolution intérieure, une naissance spirituelle, alors même qu’elle vit une des pages les plus sombres de notre histoire.

Etty, éternelle amoureuse, des hommes, de la vie, de la quête du sens, sans être une sainte nous invite, envers et contre tout, sur ce chemin d’un amour qui transcende tout, même le pis. Elle écrira jusqu’en 1943, du camp de transit de Westerbork, d’où elle continuera d’envoyer des lettres à ses amis avant de mourir à Auschwitz le 30 novembre de cette même année.

Atelier en visioconférence exclusivement, ouvert aux membres de la Cité des Consciences (adhésion en ligne), avec ou sans expérience de l’écriture, et/ou des écrits d’Etty Hillesum.

Informations pratiques

Horaires

Les mardis de 20h15 à 22h30, au rythme moyen de deux rencontres par mois.

Prochaines rencontres : les mardis 28 novembre, 12 décembre 2023, 16 & 23 janvier, 13 & 27 février, 12 & 26 mars, 9 & 23 avril, 7 & 21 mai, 4 & 18 juin 2024.

Tarifs
En visioconférence en direct par Zoom :
  • Tarif soutien / bienfaiteur (pour soutenir les tarifs réduits) : 20 €
  • Tarif normal : 15 €
  • Tarif réduit / solidaire (faible budget) : 10 €

Adhésion obligatoire à l’association « La Cité des Consciences » (à partir de 15 €).

Inscription sur le site de la cité des Consciences :

Visio-atelier d’écriture autour du journal d’Etty Hillesum – Angélique Boulay – La Cité des Consciences (lacitedesconsciences.fr)

Renseignements – Réservations – Rendez-vous

Angélique Boulay