Angélique Boulay

Comédienne – Autrice – Metteure en scène

Artiste-thérapeute

« C’est le travail sur l’ombre, la traversée de la nuit,

qui permettent la montée de l’aube. »

Christiane Singer

Actualités

Mes créations : une quête de sens

Jeu, mise en scène, écriture, danse : la création artistique est au coeur de mon parcours de vie. Le fil conducteur de mes spectacles : au coeur même de l’incompréhensible, une quête de sens, de lumière.

Après un passage en philosophie à la Sorbonne, je fais l’Ecole de théâtre Claude Mathieu, puis je jouerai en France et en tournée, pendant plusieurs années pour différents metteurs en scène.

Le journal d’Etty Hillesum , dont je ferai l’adaptation et que je jouerai au théâtre pendant plusieurs

années sera une pierre angulaire sur mon chemin.

Par la suite, je mettrai en scène et écrirai mes propres spectacles. J’accompagnerai également de nombreux groupes à la création.

« La blessure est l’endroit par lequel la lumière entre en vous » – Rûmi

J’entame parallèlement un travail analytique individuel puis me forme en art-thérapie à l’Inecat.

Je rencontre par ailleurs, le psychodrame et la dramathérapie, véritable bouleversement intérieur. Mes créations artistiques s’inspirent de mes prises de consciences et me permettent d’accompagner d’autres personnes à mon tour.

Des voyages (Inde, Brésil, Israël, Maroc…), des rencontres et lectures déterminantes, m’amèneront à donner une place au cheminement spirituel, dans ma vie, ma création et mon accompagnement.

Depuis j’allie dans ma démarche de création et d’accompagnement, l’artistique, l’analytique et le spirituel, pour un art révélateur des blessures, révélateur de nos lumières, pour un théâtre « éclairant ».

Les spectacles

Comédienne puis adaptatrice

Formée en tant que comédienne par Odri K. puis à l’Ecole Claude Mathieu, je joue ensuite pour différents metteurs en scène (Khalid Tamer, Gérold Schumann, Michèle Renard, Hubert Humeau, Diane Delmont..) des écritures classiques et contemporaines (Nadège Prugnard, Koffi Kwalé avec le spectacle Profils atypiques, FranK Wedekind avec L’Eveil du Printemps, Slimane Benaissa, Molière, Lafontaine…) en France (Lavoir Moderne Parisien, Théâtre du Lierre, Théâtre de l’Echo…) et en tournée à l’étranger (Maroc, Québec, Brésil).

Après mon premier seule en scène « Eros » montage poétique et musical, je vais adapter le journal d’Etty Hillesum. « Etty Hillesum, la flamme d’une âme » mise en scène par Mourad Berreni se jouera pendant une dizaine d’années et recevra une très belle presse.

Metteure en scène puis autrice

Avec des personnes migrantes, en alphabétisation et/ ou en situation de précarité je co-écrirai et mettrai en scène plusieurs formes qui se joueront au Théâtre de l’Atalante dans le cadre de Festivals.

Formée au Barouf théâtre, j’obtiens une certification en Arts et Techniques de la mise en scène.

Au Lavoir Moderne Parisien, je mets en scène « Incendies » de Wajdi Mouawad pour lequel nous obtiendrons exceptionnellement les droits d’auteurs, puis je mets en scène le premier spectacle que j’écris« A l’aube une amie » pour quatre comédiens .

Mon dernier texte « À Dieu la nuit – Folie d’une mystique amoureuse » est un monologue que j’interprète, accompagnée à la guitare et au tambour par le groupe I09. Cette lecture musicale se joue actuellement.

À Dieu la nuit

Folie d’une mystique amoureuse

Lecture musicale écrite et interprétée par Angélique Boulay

Accompagnée par le groupe I09 Avec Phil aux percussions et Rémy à la guitare

Dans un monde en perte de sens, elle cherche l’appel vers un plus grand. Elle ne le trouve pas dans les églises, mais dans les milongas. Un jour elle rencontre un homme qui lui dit : « On n’approche pas du sacré sans crainte de le profaner ». Il l’aime mais ne la touchera pas. Déflagration...

Les retours des spectateurs et lecteurs

« Des moments de grâce, de force, de fureur, de ferveur et de chant nocturne. Un vrai avenir poétique.  » L.C

« Un texte, des mots, une voix, une musique qui parle au cœur et descends jusque dans les profondeur de l’Âme. Gratitude » – Hassen

« Ferveur d’une grande d’Âme (…) porté par des musiciens qui vous élèvent par la puissance de leur talent ». – Sarah

« Une écriture bouleversante de sensibilité et de générosité, accompagnés par deux musiciens tellement à l’écoute, tels des anges… » – Camille

Prochaine date :

le Samedi 10 Décembre 2022 – 21h00

Réservations : lesvivessources@gmail.com

à La Maison Amour – 5 Cité Roquette – 75011 Paris

Etty Hillesum

La flamme d’une âme

Adapté et interprété par Angélique Boulay

Mise en scène par Mourad Berreni

Graphisme Affiche : Zooproject – Photos : Christophe Gérard

Etty Hillesum, jeune femme juive de vingt-sept ans, libre, féministe avant l’heure et en quête d’absolu, commence à écrire son journal en 1941 au moment où elle rencontre le psychanalyste Julius Spier.

De cette relation, outre une ardente passion, naîtra pour Etty une véritable révolution intérieure alors même qu’elle vit une des pages les plus sombres de notre histoire.

Cette quête de lumière, cet appel à l’amour des hommes, au milieu de la seconde guerre mondiale, aux portes de l’enfer, ne peut que nous concerner et nous mettre en chemin sur le sens que nous voulons donner à notre propre vie.

À l’aube, une amie

Écrit et mis en scène par Angélique Boulay

Avec Adeline Messiaen, Christiane Lepresvot, Natalia Cellier, Stéphane Bientz

Scénographie : Juliette Chapuis – Bande sonore : Félix Bernard Dubor – Graphisme : Vavjéniak – Crédit image : Ricardo José Mujica – Multitasking – Photographies : Maxence Gandolphe

Trois amies de longues dates, à trois périodes charnières de leurs vies, voient le sens de leur vie profondément questionné quand Alice et Stéphane donnent naissance à leur premier enfant.

Les retours des spectateurs

 » Une pièce sensible et juste sur l’impact d’une naissance au sein d’un couple et d’une constellation familiale et d’amies. Des comédiens remarquables nous entraînent dans leur histoire à la fois quotidienne et intense au plus près de notre humanité. C’est beau, ouvert à l’ombre et à la lumière, optimiste malgré les hauts et les bas, délicat sans être mièvre. Un très beau spectacle qui fait ressentir et réfléchir. A découvrir ! « 

Incendies

De Wajdi Mouawad, mise en scène par Angélique Boulay

Artistes : Joanna Boutté, Christiane Lepresvot, François Callon, Jean-Claude Dewitte, Antoine Houdard, Joseph Laurin, Christiane Leprevost, Adeline Messiaen, Laëtitia Osejo, François Rensch, Aurélie Toyon, Jerome Wawrzyniak

Aide aux mouvements : Laure Daugé – Lumières : Didier Le Grall – Bande sonore : Félix Bernard Dubor – Graphisme : Vavjéniak – Photographies : Maxence Gandolphe

Jeanne enseigne les mathématiques pures. Son frère, Simon, fait des combats de boxe. Leur mère, Nawal Marwan, vient de mourir. À la lecture du testament, les jumeaux apprennent l’existence de leur père et d’un frère, dissimulés jusque-là.

Aidés par le notaire Hermile Lebel, les deux jeunes gens partent à leur recherche pour leur remettre à chacun une enveloppe. Commence alors une quête qui les emmènera dans le pays d’origine de leur mère, à la recherche d’une vérité qui pourra, peut-être, apaiser les vivants et les morts.

Eros

Poésie des sens en piano voix

Poèmes de Pierre Jean Jouve, Marie Noel, Georges Batailles, Paul Claudel, Ghérasim Luca, Marina Tsvetaieva…

Adapté et interprété par Angélique Boulay

accompagné au piano

Premier spectacle créé par Angélique Boulay adaptatrice et interprète, accompagné au piano, Eros est une exploration poétique de nos tourments amoureux et charnels au travers des textes de Paul Claudel, Georges Bataille, Marie Noel, Marina Tsvetaieva… Eros s’est joué plusieurs années que ce soit au Connétable ou à Avignon…

Les accompagnements artistiques pour des groupes via la création

Durant son parcours, Angélique Boulay a accompagné de nombreux groupes et de nombreux publics via la création artistique en France et à l’étranger (Maroc, Brésil, Inde…)

Ces mises en scènes pour des publics spécifiques ont été soutenues par la Ville de Paris, La Drac Île-de-France, le CGET, la SNCF, le Théâtre de l’Atalante, la Maison du Théâtre et de la Danse d’Epinay-sur Seine, etc.


Quelques uns des spectacles créés lors de ces ateliers…

Renseignements – Réservations – Rendez-vous

Angélique Boulay

Résumé :

Dans un monde en perte de sens, elle cherche l’appel vers un plus grand. Elle ne le trouve pas dans les églises, mais dans les milongas. Un jour elle rencontre un homme qui lui dit : « On n’approche pas du sacré sans crainte de le profaner ». Il l’aime mais ne la touchera pas. Déflagration.

Elle ne comprend pas pourquoi la présence de cet homme vient la bouleverser et pourquoi cette phrase vient si profondément la chercher. Qu’est-ce qui dans son histoire est ainsi réveillé ?

Quand il disparaît, le sol se dérobe, poussée dans ses retranchements, elle retraverse son histoire et celle de sa famille, cherche désespérément un sens, en appelle aux Dieux, en appelle aux hommes, pour comprendre pourquoi depuis toujours elle se sent l’objet d’une course folle.

À Dieu la nuit

Extraits

« M. M, je t’appellerai. À notre première rencontre tu m’écrivais ;

« On n’approche pas du sacré sans crainte de le profaner. »

Quand tu me l’as dit, j’ai reculé.

Enfin, je pouvais m’incliner, quelqu’un pour me le dire, quelqu’un pour en être le garant.

« On n’approche pas du sacré sans crainte de le profaner « 

Je sais bien que les

autres sont plus mesurés, c’est la part de Folie en moi. La Folie qui croit au

grand amour, à la passion qui te brûle. 

Mais à 17 ans c’est acceptable. D’où vient qu’a plus de 40 ans le

feu à l’intérieur est pourtant toujours là. D’où vient que chaque blessure

d’amour me renvoie à cet animal qui pleure d’effroi 

…oui mais la flamme alors … La lumière là…rien à faire elle ne

passe pas – la lumière là…elle est apparue…j’en fais quoi dites-moi maintenant

de cette lumière là

Qui je cherche quand je te cherche toi ?

Quand je t’ai trouvé toi, d’où me vient que je te cherche

encore ?

Etty Hillesum

Revue de presse

Théâtrotèque – Philippe Delhumeau

Angélique Boulay transmet le texte d’Etty Hillesum avec une force d’interprétation qui lui appartient, jusqu’à toucher le public étreint d’une émotion collective palpable dans les silences dignement entretenus les répliques durant. Constante du début à la fin de la représentation, Angélique Boulay marque les esprits par les influences du regard qu’elle porte à la narration. L’intonation assure la continuité de son questionnement sur le désir d’aimer et sur la notion d’humanité. Une magnifique interprétation. Etty Hillesum, la flamme d’une âme, une œuvre à voir au Théâtre de l’Echo.

Mow Press – Morgane Mallet

Touché en plein cœur par la finesse et l’intelligence du phrasé, c’est la gorge nouée et les yeux encore rougis par l’émotion que l’on sort du théâtre de l’Echo. Mis en scène par Mourad Berreni « Etty Hillesum, la flamme d’un âme » témoigne d’un petit bout de femme, fascinante et fascinée, qui ne rêvait que d’amour, de fraternité et d’unité. La scénographie entièrement dépouillée, ne retient que l’essentiel : le sublime texte, brillamment interprété par la justesse et la sensibilité d’Angélique Boulay.

La Vie – Amande Pilaudeau

Personnalité entière, Etty Hillesum ne masque rien de sa quête d’espérance et d’un amour absolu. Le metteur en scène Mourad Berreni a su pudiquement transformer sur le plateau son dévouement à autrui et sa confiance en l’humanité au moment où elle vit la pire page de son histoire. Dirigeant la lumineuse Angélique Boulay, seule en scène, il nous livre un florilège d’extraits tous plus introspectifs les uns que les autres. Bouleversant.

La Parizienne – David Fargier

La mise en scène toute en humilité et en micro trouvailles, porte une œuvre et une interprète au plus près de la vérité. Au creux de votre oreille… mieux au creux de votre poitrine, de ce lieu secret, intime… celui capable de transformer un être humain en saint. En ces temps troublés où la barbarie retrouve bien du souffle, porter la voix d’Etty Hillesum relève du devoir. Un metteur en scène et une comédienne l’ont bien compris, grâce leur en soit rendue.

Actualités juives – Michèle Lévy

Plusieurs adaptations théâtrales ont été faites et la dernière est un pur bijou littéraire, interprétée avec une grâce infinie par Angélique Boulay. Son éclatante interprétation participe à la réussite de ce moment tout en émotions et en justesse en quête de sens et de lumière. Retenons les mots du metteur en scène Mourad Berreni : « Les mots d’ Etty agissent comme un guide et une alarme contre tous les extrêmes de la pensée… ». À voir absolument.

À l’aube, une amie

Synopsis

Judith, éternelle jeune femme, cherche dans le désir de l’autre et dans le désir tout court son épanouissement. Anne, à l’aube de ses 60 ans, se demande si elle peut encore y croire. Alice et Stéphane, en devenant parents, semblent devoir renoncer au rêve du « tout possible ».

Qu’est-ce que cela veut dire « être femme, être mère, être amante » ?

Qu’est-ce que cela veut dire « se réaliser » ? Peut-on tout concilier ?

Qu’est ce que cela veut dire « être désirant », est-ce que cela suffit pour se sentir vivant ?

Voici les questions qu’explorent « À l’aube une amie », dont l’écriture a en partie été inspirée par une trajectoire personnelle, évidemment, mais aussi par la lecture des livres d’Anne Dufourmantelle, philosophe et psychanalyste, qui a écrit plusieurs livres en lien avec ces questionnements (« La Femme et le sacrifice », « La sauvagerie maternelle », « L’éloge du risque…)